© 2017 par Pierrette Martin.

Soigner ses crises d'angoisse : la psychiatrie peut-elle guérir l'anxiété ?

SOIGNER VOS ANGOISSES : CONTRÔLER UNE CRISE D’ANGOISSE PAR LA PSYCHIATRIE

 

De nombreuses personnes souffrent dans notre pays de crises d’angoisse ou d’angoisse devenue tout simplement chronique. Leur premier réflexe est de s’accommoder du problème comme elles le peuvent jusqu’à ne plus pouvoir contrôler leurs symptômes.

En cas de troubles du comportement, le second réflexe des gens en souffrance consiste à aller consulter leur médecin traitant. De façon pragmatique, tandis que le médecin généraliste ne peut consacrer que peu de temps à chacun de ses patients, ce professionnel va se résoudre à prescrire des anxiolytiques pour tenter de soigner l’angoisse puis, sans résultats, finira par envoyer son patient vers un psychiatre.

Le psychiatre est un médecin spécialisé, un professionnel qui a fait plus de 10 ans d’études de médecine avec une spécialité : la psychiatrie.

 

Dans notre pays, il ne fait pas bon consulter un psychiatre, le leitmotiv étant “Je ne suis pas fou”. Il faut admettre que la majorité des psychiatres travaillent en milieu hospitalier spécialisé, et souvent, ils disposent également d’un cabinet privé. S'ils soignent les angoisses, ceci ne relève pas forcément de leur métier.

 

En cabinet, il s’avère que les patients ne relèvent pas d’une pathologie psychiatrique, dans le sens où ils disposent encore de leur sens de la réalité psycho-sociale et leur attitude comportementale n’est ni dangereuse pour eux, ni pour autrui. Ce comportement de dangerosité étant la définition de la psychiatrie.

Le psychiatre vous interrogera sur vos angoisses, vous demandera d’en décrire les symptômes qui vous affligent, sur quoi, il prescrira les médicaments qu’il convient. Bien sûr, il s’entend par médicaments : somnifères, antidépresseurs, les seuls remèdes à son sens capables de traiter vos maux.

 

La vocation du psychiatre a pour but, grâce à votre coopération, d’identifier vos symptômes et de vous guérir à l’aide de médicaments.

Pour des raisons légales, il ne vous fera qu’une prescription de quinze jours, parfois trente, après quoi vous devrez retourner le consulter.

Vous vous rendrez compte de l’état d’évolution de vos symptômes d’angoisse ou de vos crises d’angoisse et le psychiatre ajustera la prescription pour continuer à soigner les troubles dont vous souffrez toujours. A ce stade vous reprendrez très probablement rendez-vous. A chaque fois, durant quelques minutes vous exprimerez à quel stade se trouvent vos angoisses.

 

Malheureusement, comme la plupart des gens, vous ne ressentirez aucune amélioration, vous en serez certainement au même point que des mois auparavant. Année après année, vous tenterez toujours de soigner votre angoisse.

A QUOI BON ENRICHIR UN PSYCHIATRE POUR SOIGNER VOTRE ANGOISSE ?

 

Il y a fort à parier que je ne vais pas me faire beaucoup d’amis dans la profession, mais il est important que vous compreniez qu’un médecin psychiatre a pour seul but d’identifier les symptômes dont vous souffrez et de prescrire des médicaments en fonction de ceux-ci, pas nécessairement de soigner l’angoisse, du moins pas comme vous l’entendiez.

 

De nombreux psychiatres ont malgré tout tendance à modifier leur positionnement en la matière et ils sont aussi nombreux aujourd’hui à rediriger certains patients vers des thérapeutes.

 

Il arrive également que certains psychiatres accusent leurs patients de n’avoir aucune raison objective à leurs angoisses, ils leur demandent de prendre de la distance et de positiver. Facile à dire !

Il existe peu de médecins qui recommandent des exercices thérapeutiques à leurs patients afin de soigner leur angoisse. De plus, la vision des choses de ce même patient n’est pas prise en compte. Si le patient a une vision différente de voir les choses, il y a de gros risques d’incompréhension !

 

En conséquence, les consultations chez un psychiatre n’auront d’autre vocation que le maintien de la prise de médicaments qui ne permettra pas d’être confronté(e) à son propre problème.

Or, le patient frappé par l‘angoisse n’est pas malade et se médicamenter pour soigner l’angoisse et ses symptômes ne supprimera rien. Arrêtez vos médicaments et vous réaliserez rapidement que votre problème d’angoisse n’est pas résolu et revient de plus bel.

Le dernier problème et non des moindres est que la prise de médicaments provoque une dépendance.

QUELS SONT LES MÉFAITS DES MÉDICAMENTS ?

 

Le fait de prendre des médicaments n’est pas insignifiant. Plus encore lorsqu’il faut soigner des problèmes psychiques. Ces traitements ont une action directe sur le cerveau et ne sont pas sans conséquences.

 

Les anxiolytiques, antidépresseurs, somnifères ou neuroleptiques nécessitent un délai de trois semaines pour obtenir un effet stabilisant de la molécule. Si vous utilisez ces produits ponctuellement ils agiront de façon très limitée, ce qui bouleversera sans aucun doute votre physiologie.

 

Dans le cadre d’une prescription, il convient donc de soigner l’angoisse à l’aide de ces médicaments pendant une durée de 6 à 12 mois minimum. Si, par la suite, vous souhaitez vous désengager de ce traitement chimique, vous devrez en convenir avec votre médecin traitant et envisager, de façon progressive et contrôlée, un sevrage médicamenteux.

 

Il ne faut jamais arrêter ce type de traitement médicamenteux de façon radicale. Vous risqueriez fortement d’être soumis à votre problème antérieur et de façon plus violente encore, sans oublier que vous devriez de nouveau consulter pour soigner votre angoisse.

Les molécules laissent des traces, un médicament laisse bien sûr des résidus de ses composants au niveau du cerveau : ils sont présents pour une durée de 4 jours environ. Il va de soi que plus le traitement dure dans le temps, plus les résidus sont importants. La nécessité d’un sevrage suivi est nécessaire.

L’usage des médicaments vous prive de toute votre autonomie et finira par vous convaincre que vous ne pourrez plus jamais vivre sans et surtout n’a pas réussi à vous guérir de votre angoisse.

Vous devez avouer qu’en matière de confiance en soi comme, par extension, en matière de développement personnel, on fait mieux !

Maintenant vous avez le choix évidemment. Il est concevable que vous soyez obligé(e) à titre exceptionnel d’être traité(e) par médication, mais si systématiquement lorsque vous avez une crise d’angoisse vous prenez des médicaments, vous ne résoudrez jamais votre problème. De plus, plus vous vous traiterez par médicaments et plus la dose sera grande et souvent même associée à d’autres molécules. C’est une chaîne sans fin.

EXISTE-T-IL DES MOYENS POUR TRAITER LES ANGOISSES AUTRES QUE LA PSYCHIATRIE ET LES MÉDICAMENTS ?

Il existe bien sûr d’autres solutions, moins agressives et surtout durables. Vous n’êtes pas malade, au sens psychiatrique du terme, quand vous souffrez de crises d’angoisse. D’accord, vous souffrez, mais cela ne relève pas d’une maladie mentale au sens du DSM V (répertoire médico-psychiatrique des maladies mentales).

Il existe la psychologie, la psychanalyse. Chaque pratique a ses inconvénients et ses avantages. Vous pouvez pour soigner votre angoisse, consulter un psychiatre, un psychologue ou un psychanalyste à votre convenance.

L’EMDR est une pratique qui donne des résultats extraordinaires pour soigner l’angoisse. C’est l’approche brève et efficace. L’ EMDR est une thérapie reconnue par l’OMS et la Haute Autorité de Santé. Les effets se font sentir au bout de quelques séances. Vous trouverez l’origine de vos crises d’angoisse et vous les maîtriserez.